ISVL À L’AEFE : LE COMPTE N’Y EST PAS !
LE SNES ET LE SNUIPP APPELLENT A LA GREVE LE 10 JUIN

Contrainte par nos actions et relances combinées, l’AEFE a tenu vendredi dernier un ultime groupe de travail sur l’indemnité spécifique de vie locale. C’est une réponse de forme, bien sûr, mais, comme l’a signifié le SNES hors de France en séance, elle ne peut satisfaire sur le fond les personnels et leurs représentants.

Les organisations syndicales ont eu confirmation de l’enclenchement du dossier « refonte » dès le 1er juillet 2013. Pour les grandes lignes, voir ce même HDF info. Pour les détails et les montants visés par l’administration dans les zones, cherchez toujours : ils n’ont pas été présentés !

Quelques exemples cités çà et là sur les objectifs à terme visés par l’administration nous ont été donnés. Pour l’application de l’arrêté de juillet, seules deux zones ont une attention particulière, la Mauritanie et la Tunisie où nos collègues sont engagés depuis plusieurs semaines dans des actions syndicales fortes. Sur les autres zones, la seule information est que les baisses seront limitées à 6%, les hausses à 18% (chiffre pour la Tunisie au 1er juillet). Pour les autres zones à l’arrêté de juillet, seules des tendances (hausses, baisses, maintien) ont été communiquées.

Sur l’ensemble et les objectifs du dossier refonte, là encore des tendances (hausses, baisses, maintien),mais rien de concret ni de chiffré.

Le SNES a protesté contre cette méthode de rétention d’information : comment, sans données chiffrées et alors que nous arrivons à l’entrée en vigueur de la « réforme » de l’ISVL, consulter les personnels ? Le SNES a rappelé qu’une telle réforme ne peut pas se faire dans leur dos !

Sur les principes du dossier, deux points de blocages sont confirmés : 
- la refonte se fera à enveloppe budgétaire constante, 
- La refonte entraînera des baisses d’ISVL pour environ 30% des personnels résidents.

Pour ces raisons, et afin aussi de peser sur les échéances à venir en cette fin d’année (Comité technique le 20 juin, Conseil d’administration de l’AEFE le 26 juin), le SNES-FSU, avec le SNUipp-FSU, appelle à la grève le lundi 10 juin, premier jour des épreuves générales du baccalauréat. 
- Dans le même temps, les sections SNES et les personnels sont interrogés pour déterminer la suite que les collègues souhaitent donner à nos actions.
- Au conseil d’administration du 26 juin, le SNES fera des propositions au budget de l’AEFE afin que l’application de la « refonte » de l’ISVL ne dégrade pas les conditions de vie des collègues et, au contraire, prenne en compte les situations réelles liées à l’exercice des fonctionnaires à l’étranger.

Dans tous les cas, les personnels resteront mobilisés pour faire entendre ces propositions. TOUS en grève dans le réseau AEFE le 10 juin, à l’appel du SNES-FSU et du SNUipp-FSU !