RATTRAPAGES DE COURS PENDANT LES VACANCES SCOLAIRES 

Suite aux informations qui nous ont été fournies lors de la CCPL du 18 janvier 2013 et lors d’une entrevue au Service Culturel le 8 février 2013,

Suite aux informations recueillies par le SNES hors de France directement auprès de l’AEFE,

Nous sommes en mesure d’affirmer : 

1) Qu’une modification des dates des vacances scolaires ne peut être officiellement décrétée que par l’AEFE sur demande du Service Culturel. 

2) En conséquence, qu’une telle modification ne peut être décidée ni par un Chef d’établissement, ni par un Conseil d’établissement. 

3) Que la décision officielle de modifier les dates des vacances scolaires de printemps au Liban n’a pas été prise par l’AEFE, rendant par là invalides les décisions prises en ce sens dans les établissements. 

Concernant les journées perdues pour cause d'intempéries, nous réaffirmons que Monsieur le Ministre de l'Education Nationale libanaise n’a pas demandé aux chefs d’établissement de programmer des journées de rattrapage. 

Les commissaires paritaires SNES à Beyrouth

F.Chauvy - F.Cortado - C.Debieuvre -  M.Moppert